LE FAIT DE LA CREATION

N’as-tu pas vu que c’est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens ? (Sourate al-Hajj, 18)

Tout au long de ce site, nous avons examiné plusieurs caractéristiques des abeilles et répondu à la question à savoir comment les systèmes parfaits des abeilles, leur comportement intelligent et de telles aptitudes comme le calcul, la planification et la construction ont été créés. Nous avons aussi montré en détail comment les mécanismes proposés par les évolutionnistes sont invalides en citant des exemples provenant du cycle de vie des abeilles et les mécanismes qu’elles possèdent. Le plus important de tout, une vérité a encore été révélée, une vérité que quiconque utilisant le bon sens peut clairement voir.

Pour percevoir cette vérité, essayons de trouver la réponse à la question à savoir comment l’abeille vit. Voyons qu’il est impossible pour les évolutionnistes de fournir une réponse logique à ce propos.


Comme on le sait, les évolutionnistes maintiennent que tous les êtres vivants descendent d’un seul ancêtre à la suite du hasard. En fait, cette affirmation s’est totalement effondrée.

Cependant, supposons pour un instant que la première abeille a été vraiment créée par hasard. Pour que la lignée de l'abeille survive, il devrait y avoir eu une femelle ou, pour être plus précis, une reine. Cependant, la reine est incapable de trouver sa propre nourriture ; comme nous ne le savons, les ouvrières la nourrissent avec de la gelée royale. C’est la seule façon de produire son aptitude à pondre des œufs. Cela étant, toute reine incapable de se nourrir ou de pondre des œufs sera incapable de continuer sa lignée. De plus, une reine seule n’est pas assez, elle a aussi besoin d’un mâle pour la féconder.

De la même manière, supposons aussi qu’une reine abeille et un mâle soient nés par hasard, probabilité qui, en fait, est zéro. Imaginez que la reine commence à pondre des œufs après avoir été fécondée. Mais la reine ne peut pas faire des rayons de miel puisqu’elle est dépourvue de cette aptitude particulière. Elle ne peut pas pondre ses œufs n’importe où parce que les larves qui éclosent ne peuvent pas survive sans protection. La reine ne peut pas non plus fournir la nourriture pour les larves d’abeilles puisqu’elle est incapable de quitter son nid pour récolter du pollen ou du nectar et qu’elle est dépourvue des organes avec lesquels le miel est produit. Il est donc inévitable que les larves mourront peu après être écloses.

En conclusion, il est évidemment impossible qu’une abeille ait été créée par hasard et qu’elle ait ensuite survécue. Cela étant le cas, les scénarios évolutionnaires basés sur le hasard n’ont absolument aucune validité. En d’autres mots, les caractéristiques de juste un seul être vivant sont suffisantes à invalider la théorie de l’évolution. Les exemples cités ci-dessus démontrent sans aucun doute que les trois castes d’abeilles, les ouvrières qui sont capables d’exécuter tellement de tâches, la reine qui assure la continuité de la race et les faux-bourdons qui la fécondent, ont toutes été créées en un seul et même instant. La seule explication pour qu’elles aient toutes été créées au même moment est qu’elles aient été créées par Allah. La vérité manifeste est celle-ci : comme tous les autres êtres vivants, Allah a créé les abeilles ensemble avec tous les attributs qu’elles possèdent. Il les a aussi mises au service des êtres humains en leur donnant l’aptitude de produire beaucoup plus de miel qu’elles requièrent pour répondre à leurs propres besoins.

De tous les faits tout au long de ce site, toute personne qui possède raison et conscience doit tirer cette conclusion : Allah a un amour et une compassion infinis pour Ses serviteurs. Il est le seul Seigneur de toutes les créatures et chaque chose dans les cieux et sur la terre. Chaque caractéristique possédée par les êtres vivants est une manifestation de l’infinité de Sa sagesse et de Sa toute-puissance.

Toutes les louanges appartiennent à Allah, Seigneur des cieux et Seigneur de la terre et Seigneur de l’univers. Et à Lui la grandeur dans les cieux et la terre. Et c’est Lui le Puissant, le Sage. (Sourate al-Jathiyya, 36-37)